Image d’illustration : verywell.com

Wang Xuebao, le dirigeant de la petite entreprise chinoise Kingtian Consulting, un cabinet conseil de Xian dans le Nord du pays, préoccupé par le surpoids de certains de ses salariés, a convaincu plusieurs d’entre eux de se mettre au régime en leur offrant une prime de 200 yuans (environ 26 euros) pour chaque kilo perdu sur la balance.

Selon lui : “depuis début mars, 20 employés ont participé et la plus grosse prime a atteint 2 000 yuans”. Une salarié aurait effectivement perdu 10 kilos en deux mois.

“Il ne faut pas se contenter d’augmenter le chiffre d’affaires, il faut aussi faire attention à la santé”, a indiqué le chef d’entreprise, expliquant par là même que le métier de consultant était trop sédentaire. “La qualité du travail s’en ressentira”, a encore avoué M. Wang qui a prévu de maintenir la prime sur l’ensemble de l’année. Cependant, il s’est aussi dit surpris par la vitesse à laquelle ses salariés avaient maigri. Paradoxe : ce patron ne touche pas la prime et… garde ses kilos !

Entre 2002 et 2012, selon une étude de la Commission Nationale pour la Santé et le planning familial publiée en 2015, les hommes Chinois ont gagné en moyenne 3,5 kilos et les femmes 2,9 kilos avec l’amélioration du niveau de vie et la diffusion de l’alimentation occidentale.